mardi 26 mai 2020



Foire aux questions



Lors de situations exceptionnelles comme celle que nous vivons, les repères sont redéfinis, tant pour nous, pour les étudiantes et étudiants et aussi, pour la direction de l’UQAM. Plusieurs questions se posent ainsi au fil du déroulement de la situation, des questions qui touchent l’académique, les conditions de travail, les relations humaines, la santé, d’autant plus que nous sommes des enseignantes et enseignants à contrat, sans sécurité d’emploi. La Foire aux questions qui suit tentera de répondre à certaines interrogations et sera régulièrement mise à jour.


Si vous vivez du stress, de l’anxiété ou des moments de déprime, il existe, à l’UQAM, un Programme d’aide aux employés gratuit, disponible sur Internet, ou par téléphone au : 1-800-361-2433. Ce programme offre aussi les services d’une psychologue, c’est Marjorie Laberge, que l’on peut rejoindre au poste tél. 4400 ou par courriel à laberge.marjorie@uqam.ca ; du PAE de l’UQAM : 514 987-3000, poste 4400.
La conseillère et les conseillers du Comité mobilisation-intégration de votre Syndicat ont également mis sur pied un Comité d’entraide et de soutien pour les membres ; vous pouvez les contacter en cas de besoin (voir la réponse de la question « Qui fait quoi au Syndicat […] », qui suit.  
Vous pouvez également contacter le service offert par le Gouvernement du Québec à Info-Social 811. Des professionnels en intervention psychosociale offriraient du soutien et partageraient de l’information et des conseils.


Lettre d’entente trimestre d’hiver et d’été 2020 


Le communiqué du SPPEUQAM mentionne une lettre d'entente couvrant les modalités des trimestres d'hiver et d'été. Qu'est ce qu'une lettre d'entente?
Une lettre d’entente est un type de document juridique négocié entre le Syndicat et l’employeur pour résoudre un problème particulier. Ici, le SPPEUQAM et l’UQAM ont convenu de modalités particulières concernant divers droits et conditions de travail des personnes chargées de cours dans le contexte exceptionnel actuel qui ne permet pas l’enseignement en présentiel. L’UQAM est tenue de la respecter au même titre que la convention collective, et en cas de non-respect le Syndicat a droit de recours aux grief et arbitrage.

Mon département est-il tenu de respecter tout ce qui est écrit à la lettre d’entente? 
Oui. La lettre d’entente précise que « les dispositions de la présente lettre d’entente ont préséance sur toutes directives contraires à ce qui est stipulé […] que pourraient émettre des départements ». Contactez le Syndicat si vous avez des doutes que votre département ne suit pas les éléments qui ont été négociés.


J’enseigne cet été. Suis-je obligé-e d’opter pour des cours synchrones par Zoom?
Non. La liberté académique dont vous disposez habituellement s’applique également cet été. Vous pouvez choisir les outils qui vous semblent les mieux adaptés pour atteindre les objectifs visés par le cours. La lettre d’entente indique que cela peut inclure notamment mais non limitativement et au choix de la personne chargée de cours : des « suggestions de lectures, de travaux divers, d’examens, de dépôt de documents Powerpoint, de création de forums sur Moodle, ou tout autre lieu virtuel d’échanges entre la personne chargée de cours et ses étudiant-es, de capsules vidéo filmées en mode asynchrone, pour visionnement d’une prestation d’enseignement magistrale en différé et tout autre moyen ».

J’enseigne cet été et je crains que dans ces circonstances exceptionnelles les étudiant-e-s ne soient pas aussi satisfait-e-s de mon enseignement que d’habitude. Cela peut-il me nuire?
La lettre d’entente prévoit une obligation de moyens, mais pas de résultat. Chaque personne chargée de cours mettra bien entendu l’effort nécessaire pour atteindre les objectifs pédagogiques de son cours, mais il est entendu que le contexte de crise sanitaire a un impact important sur nos enseignements. Par ailleurs, l’UQAM ne peut avoir recours à la procédure prévue à l’article 15 de la convention collective qui prévoit des démarches de la part des départements auprès des personnes chargées de cours en cas d’évaluation insatisfaisante des enseignements de la part des étudiant-e-s.

Formation rémunérée


Le communiqué du SPE sur formations rémunérées du Carrefour technopédagogique indique que je dois envoyer mon formulaire à mon département. Celui-ci peut-il refuser?
Non. Les départements ne peuvent refuser votre demande. La lettre d’entente prévoit que chaque personne chargée de cours enseignant cet été a droit jusqu’à 6 heures de formations rémunérées. Passer par l’entremise des départements n’est qu’un choix administratif, et le Syndicat s’est assuré que la lettre d’entente précise également que les départements doivent suivre les dispositions prévues à la lettre.

Le formulaire se trouve ici : 


J’enseigne cet été, mais j’ai effectué des formations du Carrefour technopédagogique cet hiver. Puis-je remplir le formulaire pour qu’elles soient rémunérées? 
Oui. Le Service du personnel enseignant analysera aussi ces demandes des chargées et chargés de cours.

Les formations enregistrées du Carrefour technopédagogique sont-elles incluses dans les formations rémunérées?
Oui. La lettre d’entente n’exclut pas les formations.

Notation Incomplet


Des étudiant-e-s de mon cours ont demandé le recours à la notation Incomplet. Suis-je contraint-e d’être disponible jusqu’en septembre pour l’évaluation des travaux visés?
Non. Nous avons obtenu que l’UQAM doive prévoir des modalités pour le travail effectué après la fin du contrat pour l’évaluation de travaux faisant l’objet de la notation Incomplet. L’UQAM doit tenir compte de la disponibilité des personnes chargées de cours. Il n’y a donc pas d’obligation à réaliser des tâches au-delà de la fin de votre contrat. 

Des étudiant-e-s de mon cours ont demandé le recours à la notation Incomplet. Serais-je rémunéré-e pour l’évaluation des travaux visés?
Oui. Nous avons obtenu que l’UQAM doive prévoir des modalités pour le travail effectué après la fin du contrat pour l’évaluation de travaux faisant l’objet de la notation Incomplet. La question de la façon dont les personnes chargées de cours visées doivent être rémunérées sera rediscutée à la fin mai, et nous tiendrons bien entendu les membres au courant dès que possible.

Compensation en cas d’annulation


Le cours en stage que je devais enseigner au trimestre d’été a été annulé. Est-ce que j’obtiendrai la compensation de 12%? 
Oui. Tous les cours annulés au trimestre d’été seront couverts par l’article 12 de la convention collective, i.e. que les personnes chargées de cours recevront la compensation de l’équivalent de 12% de la charge de cours. Les stages seront compensés de la même façon que d’habitude.

Un cours m’avait été attribué par Accent pour le trimestre d’été, mais le contrat n’avait pas été accepté par le SPE avant l’annulation. Est-ce que j’obtiendrai la compensation de 12%?
Oui. Que le contrat ait été accepté ou non par le SPE n’est pas pris en compte dans l’octroi de la compensation; ceci dépend de l’attribution.

Le communiqué du SPPEUQAM indique que la lettre d’entente couvre notamment la propriété intellectuelle pour le trimestre d’été. Mes droits d’auteur étaient-ils protégés aussi au trimestre d’hiver?
Oui. L’article 26 de notre convention collective protège nos droits d’auteur. Pour le trimestre d’été devant se tenir entièrement à distance, nous avons obtenu que cette protection soit davantage précisée et que les étudiants en soient informés.

Je croyais qu’il n’y aurait pas d’évaluations des enseignements cet été. Qu’en est-il?
La lettre d’entente prévoit que le trimestre d’été 2020 ne sera pas considéré aux fins de l’application de l’article 15 de la convention collective. Les évaluations des enseignements peuvent avoir lieu cet été comme à l’habitude, mais cela signifie que celles-ci ne pourront pas être retenues à l’égard des personnes chargées de cours. Cela a été négocié car en contexte de perturbations, que ce soit dues à une grève ou une crise telle que nous la vivons présentement, les étudiantes et étudiants peuvent erronément attribuer la responsabilité de ces mauvaises conditions d’enseignement à leur enseignante ou enseignant. 



Modalité de conclusion du trimestre d’hiver 2020 (pouvant aller jusqu'au 15 septembre 2020)


L’Université a-t-elle pris des mesures exceptionnelles que je dois prendre en compte dans mes évaluations ?
Oui, trois mesures :


  • Les étudiant-e-s peuvent demander à être notés en vertu de la note succès (S) ou échec (E). 
  • Les étudiant-e-s peuvent avoir la note « incomplet » (I) jusqu’au début de la session d’automne 2020. 
  • Prolongation de la date d’abandon sans échec. 
  • Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020. 


Note succès-échec, incomplet et abandon sans échec




Qu’est-ce que la note succès-échec ? 
Il s’agit d’une note prévue par le Règlement numéro 5 de l’UQAM qui constitue une alternative aux notes littérales dans certains cas particuliers (cours hors Québec, stages, etc.). La note S signifie succès. Elle est octroyée lorsque l’enseignant estime que l’étudiant-e a atteint les objectifs du cours. L’étudiant-e obtient ainsi ses crédits sans que sa moyenne générale ne soit affectée.

Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020. Précision sur la modalité de notation succès/échec, Mise à jour du 26 mars 2020, 20 h 15.


Qui peut décider de mettre une note S/E ?
Tout-e étudiant-e peut demander à être noté en vertu de la note succès/échec. Une interprétation stricte de la directive de l'Université est qu'il appartient au département de recevoir les demandes des étudiant-e-s qu'il appartient aussi aux départements de communiquer cette demande au Registrariat. 

Toutefois, certaines Facultés demandent que jusqu'au dépôt de vos notes, ce soit à vous que les étudiant-e-s fassent la demande et que vous devrez inscriviez la note S/E dans Résultat au moment de la remise vos notes. Une fois vos notes déposées, la demande serait faite par l’étudiant-e à votre département avant le 15 septembre.

Le syndicat tente de clarifier la situation avec l'Université.

Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020. Précision sur la modalité de notation succès/échec, Mise à jour du 26 mars 2020, 20 h 15.


Sur quelle base dois-je décider de mettre une note S/E ?
L’étudiant-e doit avoir cumulé assez de points pour obtenir la note de passage normale (qui varie d’une unité à l’autre, de 50 à 60 %).

Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020. Précision sur la modalité de notation succès/échec, Mise à jour du 26 mars 2020, 20 h 15.


Qu’est-ce que la note « incomplet » (I) ?
La note I est une note prévue par le Règlement no 5 de l’UQAM qui signifie que l’étudiant-e n’a pas encore atteint les objectifs du cours. On l’utilise pour permettre dans des cas exceptionnels à des étudiant-e-s de compléter leur cours plus tard. L’enseignant doit subséquemment déposer une demande de modification de note pour déposer la note finale.

Les modalités exceptionnelles posent problème quant à la fin de votre contrat. Il y a discussion à ce sujet entre notre syndicat et le SPE. 

Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020.

Quelle est la date limite pour remettre les notes pour les incomplets ?
Le 15 septembre 2020.

Le délai est habituellement de trois semaines après le dépôt des notes. 

Source : covid19.uqam.ca, Modalité en vigueur pour le trimestre d’hiver 2020 ; Mise à jour du 26 mars 2020.

Jusqu’à quand les étudiant-e-s peuvent-ils abandonner leurs cours sans mention d’échec ?
Les étudiants ont jusqu’au 26 avril pour abandonner. Dernière journée du trimestre. 

Avec tous ces éléments, la manière de demander une modification de note pour un-e- étudiant-e a-t-elle été adapté ?
Oui.

  • Vous devrez remplir le formulaire SDU-100 en format PDF;
  • Vous devrez acheminer le formulaire à partir de son propre courriel UQAM au département; 
  • Le département se chargera d’acheminer le formulaire au Registrariat.


Pour toute modification de notes pour plusieurs étudiants d’un même cours-groupe ou l’ensemble d’un cours-groupe:
  • À partir de votre courriel UQAM, veuillez acheminer à votre département un fichier Excel, que vous aurez verrouillé. Celui-ci le transmettra par la suite au Registrariat lors de son approbation;
  • Votre fichier Excel devra comporter les informations suivantes dans des colonnes distinctes :
    • Code permanent des étudiants;
    • Code de programme;
    • Trimestre;
    • Sigle du cours;
    • Groupe;
    • Ancienne note;
    • Nouvelle note.


Quelle est la position du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MESS) pour la poursuite des activités académiques dans les universités et pour certains éléments concernant l’enseignement à l’université ?

Voir un extrait de la Foire aux questions du ministère : http://www.education.gouv.qc.ca/coronavirus/foire-aux-questions


Représentation et intégration 



Comment puis-je être rémunéré pour ma participation à un projet d’intégration et pour la représentation en comité ou en instance ?
Le formulaire [SPE-059] est maintenant disponible en ligne et peut être rempli à l’écran.

  • Dû à la situation de crise sanitaire, le formulaire numérique doit être envoyé via l’adresse courriel UQAM par la personne chargée de cours. Ainsi la signature électronique n’est pas obligatoire, l’envoi par courriel faisant office de signature.
  •  Le courriel doit être accompagné, en pièce jointe, d’un courriel du Responsable du projet validant la demande de paiement en indiquant le numéro du projet, le nom de la personne demandant une rémunération et le nombre d’heures. Si la personne responsable du projet réclame des heures de ce projet, elle peut demander une validation à un membre du Comité de liaison local (CLL) de son unité (département, école ou faculté).
  • Une démarche semblable de validation de la demande de paiement doit être suivie pour la représentation. La personne responsable de l’instance ou du comité doit vous faire parvenir un courriel de validation.

Est-ce que la date du dépôt des projets d’intégration annuelle en mai est repoussée ?
Oui. Les chargé-e-s de cours doivent remettre leur projet à leur CLL au plus tard le 17 mai 2020. Les CLL doivent remettre les projets à Brigitte Perron, perron.brigitte@uqam.ca , pour le CLI au plus tard le 31 mai 2020.

Est-ce que les comités de liaisons locaux [CLL] devront envoyer des versions papier des projets d’intégration au CLI ?
Le dépôt se fera exclusivement par courriel.

Si le dépôt se fait par courriel, comment les CLL pourront-ils envoyer leurs commentaires et leurs signatures?
Les personnes qui siègent au CLL doivent envoyer par courriel leur commentaires à partir de leur adresse UQAM à la personne qui coordonne le CLL. Celle-ci devra par la suite rassembler dans un seul document ces courriels. L’adresse courriel UQAM fait office de signature. 

Je n’ai pas pu réaliser ou terminer mon projet d’intégration à l’hiver. Quelles options s’offrent à moi ?
 Il y a trois solutions.
  • Les projets d’intégration peuvent être prolongé jusqu’au 31 août. Vous devez en faire la demande avant le 30 avril à la personne responsable de votre dossier au CMI, vous pouvez consulter la liste ci-dessous. 
  • Si, en raison de la pandémie de COVID19, vous ne pouvez réaliser votre projet d’ici le 30 avril ou le 31 août, vous êtes invité à le redéposer tel quel (mais en changeant les dates au calendrier de réalisation) avec une indication que votre projet n’a pas pu être réalisé ou n’a pas pu être complété tel que prévu. Ce nouveau dépôt sera étudié de manière prioritaire par le CLI. 
  • S’il vous est impossible de réaliser votre projet tel quel (annulation de l’événement sans report possible, par exemple), mais que vous voyez des alternatives, contactez votre conseillère ou votre conseiller mobilisation-intégration pour en discuter. 



À qui puis-je m’adresser pour avoir de l’information sur ce qui concerne les projets d’intégration?
Ce sont la conseillère et les conseillers mobilisation-intégration qui remplissent ce mandat, en collaboration avec la vice-présidente aux affaires universitaires. Vous trouverez ci-dessous la liste de la répartition des responsabilités pour les types de projets déposés, qu’ils soient départementaux, facultaires, inter-facultaires ou du Service aux collectivités. Il y a aussi beaucoup d’informations disponible sur le site Internet du Syndicat, à l’onglet Intégration et perfectionnement : sccuq.org/notre-integration-perfectionnement/projet-dintegration


Ginette Prévost, vice-présidente affaires universitaires
  • Projets de Service aux collectivités
  • Projets inter-facultaires


Laurence Castonguay Emery, conseillère
  • Projets facultaires :
    • Faculté de communication
    • Faculté de science politique et de droit
    • Faculté des sciences humaines

  • Projets départementaux :
    • Chimie
    • Communication sociale et publique
    • Danse
    • École de langues
    • Histoire
    • Linguistique
    • Organisation et ressources humaines
    • Psychologie
    • Science des religions
    • Sciences biologiques
    • Sciences de l'activité physique
    • Sociologie


Raphaël Crevier, conseiller
  • Projets facultaires :
    • École des sciences de la gestion
    • Faculté des sciences

  • Projets départementaux :
    • École de travail social
    • École supérieure de théâtre
    • Études littéraires
    • Finance
    • Géographie
    • Informatique
    • Institut des sciences de l'environnement
    • Management et technologie
    • Mathématiques
    • Sciences comptables
    • Sciences de la terre et de l'atmosphère
    • Sciences juridiques
    • Sexologie
    • Stratégie, responsabilité sociale et environnementale


Jean Régnier, conseiller
  • Projets facultaires :
    • Faculté des arts
    • Faculté des sciences de l'éducation

  • Projets départementaux :
    • Didactique
    • Didactique des langues
    • École arts visuels et médiatiques
    • École de design
    • École des médias
    • École supérieure de mode de Montréal
    • Éducation et formation spécialisées
    • Éducation et pédagogie
    • Études urbaines et touristiques
    • Histoire de l'art
    • Marketing
    • Musique
    • Philosophie
    • Sciences économiques


Programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement 



Dans le cadre du programme de mise à jour des connaissances, ma conférence a été annulée, mais j’ai payé des frais non remboursables, puis-je me faire rembourser ces frais ?
Oui, indiquez dans votre rapport les frais que vous avez déboursés et envoyez le tout au service du personnel enseignant. Envoyez votre rapport par courriel au SPE.  Les rapports doivent être déposé par courriel à Nathalie Potvin du Service du personnel enseignant, potvin.nathalie@uqam.ca . 

Puis-je faire une demande de mise à jour des connaissances dans les prochains mois ?
Oui, il reste deux dépôts [mai et juin] avant la pause estivale. Les demandes doivent être déposé par courriel à Nathalie Potvin du Service du personnel enseignant, potvin.nathalie@uqam.ca . 

Est-ce que les dépôts de perfectionnement court et long du mois de mai/juin seront repoussés ?
Non, les dates prévues sont maintenues: le 1er mai pour le perfectionnement long et le 5 juin pour le perfectionnement court. Toutes les demandes doivent être acheminées par courriel.

Est-ce que le budget résiduel des programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement court [notamment à l’égard des évènements annulés suite à la crise] sera reconduit à l’année prochaine ? 
C’est une revendication du syndicat.

À qui dois-je m’adresser pour avoir de l’information sur ce qui concerne les programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement?
La conseillère et les conseillers mobilisation-intégration se partagent les mêmes unités d’embauche que pour les projets d’intégration pour transmettre cette information. Il y a aussi beaucoup d’informations disponible sur le site Internet du Syndicat, à l’onglet Intégration et perfectionnement : sccuq.org/notre-integration-perfectionnement/projet-dintegration


Vie syndicale


Sera-t-il possible de tenir l’Assemblée générale statutaire du printemps normalement ?
C’est peu probable. D’une part, dans le cadre de l’urgence sanitaire décrétée par le Gouvernement du Québec, la mesure de distanciation sociale principale mise en place est l’interdiction de tous les rassemblements intérieurs et extérieurs (Décret 222-2020), d’autre part, dans le même cadre, tous les établissements d’enseignement sont fermés (Décret 177-2020 du 13 avril, renouvelé le 15 avril dans le décret 460-2020).  
Tant et aussi longtemps que le Gouvernement maintiendra de telles mesures, il nous sera impossible de tenir normalement une assemblée générale. 


Qu’arrivera-t-il si l’Assemblée générale statutaire prévue le 4 mai est reportée à cause de la crise sanitaire ?
Il y aura une nouvelle convocation dès que le Gouvernement du Québec nous permettra de tenir une assemblée.

Est-il possible de tenir une l’assemblée générale en ligne ?
Difficilement. Beaucoup de logiciels permettent de tenir des réunions en ligne, mais leurs limitations techniques ne permettent pas de remplir les critères démocratiques et juridiques qui encadrent les assemblées générales syndicales.

  • Il y a une limite au nombre de personnes qui pourraient assister à une telle assemblée générale, le SPPEUQAM compte plus de 2000 membres ;
  • Beaucoup de nos membres rencontrent aussi des limites techniques (équipement ne satisfaisant pas les critères minimums, connexion internet trop lente, voire inexistante, etc.) les empêchant une présence efficace ou d’une présence tout court ;
  • Par ailleurs, comme l’ont démontré les importants problèmes de sécurité qu’a connus Zoom, il est impossible pour tous les logiciels de réunions en ligne: 
    • de vérifier l’identité des gens qui se connectent, 
    • d’empêcher les connexions multiples d’une seule personne ;
    • d’empêcher l’enregistrement de l’assemblée sans son consentement, compromettant ainsi la confidentialité des délibérations et du vote.
  • De plus, l’assemblée statutaire du printemps est une assemblée d’élections ce qui pose des problèmes légaux supplémentaires. L’ensemble de la politique électorale du SPPEUQAM est rédigé dans l’optique d’une assemblée en présentiel et, donc, difficilement adaptable sans modification à une assemblée en ligne. Mais plus spécifiquement l’élection d’officiers syndicaux est encadrée par des exigences légales et règlementaires dictées non seulement par nos Statuts, mais aussi par le Code du travail. Par conséquent, une assemblée générale virtuelle ne permet pas de respecter ces éléments ce qui pourrait donc causer préjudice à certaines personnes et faire l’objet d’une contestation judiciaire. Ainsi :
    • L’élection doit se faire à bulletin papier et secret (pour papier et secret, Statuts et règlements du SPPEUQAM, art. 35.6.3, §i, pour secret, Code du travail, art. 20.1,) ce que ne permet aucun moyen numérique ;
  • Tout membre peut aussi demander à ce qu’une proposition fasse l’objet d’un vote secret, Code de procédure de la CSN).


Dans ce contexte, l’ensemble des syndicats d’enseignants universitaires à plutôt choisit d’attendre qu’il soit possible de tenir des assemblées générales en présentielles.

Considérant que les mandats de plusieurs officiers syndicaux se terminent ce printemps, si l’assemblée statutaire est annulée, le syndicat pourra-t-il continuer à fonctionner ?
            Oui. Dans les circonstances, il est possible de prolonger le mandat des officières, officiers dont le mandat venait à échéance. D’une part, le Code civil du Québec (art 2270 et 2136) et la Loi sur les syndicats professionnels (Art. 9) donnent le pouvoir à l’exécutif de prendre toutes décisions nécessaires au bon fonctionnement de l’organisation.
            Par ailleurs, dans la même optique, nos Statuts et Règlements donnent le pouvoir à l’exécutif de nommer une personne par intérim pour pourvoir un poste vacant (art. 27. §J).

Qui fait quoi au Syndicat et qui peut m’aider sur quels sujets ?
Sur tous les aspects touchant les conditions de travail, les agentes et l’agent de relations de travail :

  • Amel Aloui, aloui.amel@uqam.ca
  • Astrid Tirel, tirel.astrid@uqam.ca
  • Stéphane Daniau, daniau.stephane@uqam.ca


Au sujet des projets d’intégration, des comités de liaisons locaux, des programmes de perfectionnement et de mise à jour des connaissances, du comité d’entraide et de soutien :

  • Laurence Castonguay Emery, castonguay_emery.laurence@uqam.ca
  • Raphaël Crevier, crevier.raphael@uqam.ca
  • Jean Régnier, regnier.jean@uqam.ca


Et il y a toujours les membres du comité exécutif :
Ce sont :

  • Olivier Aubry, président, aubry.olivier@uqam.ca
  • Ricardo Penafiel, vice-président, relations
  • intersyndicales, penafiel.ricardo@uqam.ca
  • Ginette Prévost, vice-présidente, affaires universitaires, prevost.ginette@uqam.ca
  • Marie-Claude Reney, secrétaire générale, reney.marie-claude@uqam.ca
  • Claude Roy, trésorier, roy.claude@uqam.ca
  • Nancy Turgeon, vice-présidente, convention collective, turgeon.nancy@uqam.ca


Si vous ne savez pas à qui vous adresser au Syndicat, contactez: Violaine Gasse, secrétaire, idéalement par courriel à sppeuqam@uqam.ca ou, si vous le préférez, par tél. au 514 987-3495 ; elle vous réfèrera à la bonne personne de l’équipe syndicale.


D’autres FAQ peuvent compléter celle du SPPEUQAM : 

Informations générales

Points de presse du Gouvernement du Québec sur la crise sanitaire :

Infolettres syndicales :
www.sccuq.org